Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 00:33

Élus au Québec le 7 avril dernier, les libéraux de Philippe Couillard décident de faire marche arrière sur la hausse des frais de scolarité des étudiants français.

En effet, en pleine campagne électorale québécoise, le parti libéral de Philippe Couillard avait annoncé le projet de hausser les frais de scolarité des étudiants français venant étudier au Québec. Une idée qui n'avait pas laissé indifférent, en France comme au Québec.

La nouvelle ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, Christine St-Pierre, a annoncé que son gouvernement n'allait pas aller de l'avant parce qu'«il faut respecter l'harmonie de nos relations uniques avec la France».

Comme beaucoup de pays, le Canada et sa province, le Québec, cherche à résorber un déficit persistant des finances publiques afin de faire des économies. Le nombre d'étudiants français inscrits au Québec a augmenté de près de 90% depuis 2006, à environ 12 000. Parmi eux, 15% sont immédiatement recrutés au Canada à la fin de leur scolarité québécoise.

La France et le Québec sont liées depuis 1978 par une entente selon laquelle le Québec proposait de garantir aux étudiants français le «régime général de droits de scolarité qui s'applique aux étudiants et aux élèves québécois».

RÉGIME DONT NE BÉNÉFICIENT PAS LES CANADIENS ANGLOPHONES DES AUTRES PROVINCES.

Combien paye-t-on pour une année universitaire (on ne parle pas de MC Gill):

QUÉBÉCOIS: 2300$

FRANÇAIS: 2300$

FRANCOPHONES (AUTRES PAYS): 6300$

LES AUTRES (DONT CANADIENS ANGLOPHONES) : 12 000$ À 16 000$ PAR AN

Partager cet article

Repost 0

commentaires