Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 13:56

Désormais, les employeurs devront ainsi limiter à 10 % de leur effectif provenant de travailleurs étrangers à rémunération peu élevée. Les employeurs canadiens devront graduellement s'y conformer d'ici deux ans, soit au plus tard le 1er juillet 2015.

Dorénavant, il sera interdit aux employeurs de recourir à des travailleurs étrangers temporaires peu qualifiés dans les secteurs de l'hébergement, de la restauration et du commerce de détail dans les régions dont le taux de chômage est de plus de 6 %.

La durée du séjour au pays est désormais plus limitée. Un travailleur étranger temporaire à rémunération peu élevée pourra rester au Canada pour y travailler jusqu' à deux ans (auparavant 4 ans).

Les employeurs qui désirent recourir à des travailleurs temporaires étrangers devront payer trois fois plus cher. Dès maintenant, les frais à payer pour une demande d'étude d'impact sur le marché du travail (EIMT) passeront de 275 $ à 1000 $ par employés.

Le gouvernement s'attend à ce que ces mesures réduisent de moitié le nombre de travailleurs temporaires étrangers au pays, passant de 31 099 actuellement à 16 278 dans trois ans.

Partager cet article

Repost 0

commentaires