Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 02:06

Entrepris en 2009, le projet de loi 52 sur les soins de fin de vie a été adopté jeudi à l’Assemblée nationale par 94 voix contre 22.

Si tout se déroule comme prévu au calendrier administratif, l’aide médicale à mourir sera pleinement disponible dans 18 mois, a indiqué le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

«C’est une loi pour les personnes en fin de vie et leurs proches, mais c’est aussi une loi pour l’ensemble des Québécois qui souhaitons pouvoir avoir des assurances que si le pire devait survenir dans notre vie, nous allons être accompagnés de la meilleure manière possible avec tout le soin, toute l’individualité que notre situation va requérir et toute la compassion nécessaire».

La loi introduit un protocole pour abréger les souffrances des personnes aux prises avec une maladie grave et incurable et dont la situation médicale se caractérise par un déclin avancé et irréversible.

Pour être admissible à l’aide médicale à mourir, la personne devra, de manière libre et éclairée, formuler pour elle-même la demande au moyen d’un formulaire prescrit par le ministère de la Santé. Le formulaire devra être signé en présence d’un professionnel de la santé qui aura à contresigner la requête.

Une commission sur les soins de fin de vie sera instaurée pour veiller à la reddition de comptes.

Partager cet article

Repost 0

commentaires