Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 02:20

Une jeune fille de 9 ans a tué son instructeur avec un pistolet automatique sur un stand de tir en Arizona. Un accident qui suscite un débat sur l'initiation des enfants aux armes à feu.

Manier, charger, viser et tirer : voilà qui fait partie d’un rite initiatique pour de nombreux jeunes Américains. Mais cette semaine, cet excitant rituel de la progression vers l’âge adulte a tourné à la tragédie : dans un centre de tir du désert Mohave, une petite fille de 9 ans a tué son instructeur avec un pistolet mitrailleur Uzi placé en mode automatique.

La réglementation américaine en matière de maniement des armes par les mineurs est des plus restreintes. Aussi bien la culture que la législation poussent à une introduction au tir dès le plus jeune âge, que ce soit lors de pique-niques en famille sur des stands de tir, chez les scouts ou encore grâce aux séances organisées par la NRA [National Rifle Association, le lobby des armes à feu] pour permettre aux enfants de “s’amuser” avec des armes.

“La législation dans l’Arizona autorise les mineurs à manier une arme à condition d’être accompagné par un parent, un tuteur ou un instructeur. Mais ce type d’armes-là ?” s’interroge E. J. Monti dans l’Arizona Republic. “Pourquoi un stand de tir laisserait-il une enfant manier une arme automatique ? Pourquoi un parent le tolérerait-il ? Pourquoi un Etat l’autoriserait-il ?”

A partir de 8 ans

Les fédérations nationales de stands de tir fixent généralement à 8 ans l’âge minimum de pratique pour les enfants, à condition qu’ils soient accompagnés d’un adulte. A Last Stop, les parents de cette petite fille du New Jersey, apparemment familiarisés avec les armes à feu, avaient signé une décharge pour lui permettre de manier l’Uzi.

Partager cet article

Repost 0

commentaires