Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 20:43

``Je sais que la France est un pays dont on s’exile actuellement. Les Français qui viennent au Québec pour rejoindre l’Amérique sont prompts à dire du mal du pays qu’ils ont quitté, ce qui va de soi, je devine, même s’ils ne parlent que de lui, parce qu’on ne se sépare pas mentalement aussi facilement de son pays qu’on peut le faire physiquement. Quand je les croise, ils me disent que la France s’entête à ne pas se fondre dans le moule de la mondialisation, à la manière d’un vilain reproche, et j’ai quant à moi tendance à l’aimer en partie pour ça. Que la France ne soit pas aux normes mondiales me plaît bien davantage que cela ne me choque. Que le monde entier ne soit une reproduction du New Jersey ne me chagrine pas outre-mesure. Je confesse une chose : je fêterai le 14 juillet avec infiniment plus de bonheur que je n’en sentirai jamais un 1er juillet. C’est peut-être pour cela que même si je n’idéalise pas la France, j’ai seulement envie, aujourd’hui, d’en dire du bien. La France n’est pas mon pays, mais j’aime à croire qu’elle n’est pas pour moi qu’un pays parmi d’autres. J’aime la France même si j’ai l’impression qu’elle-même, souvent, ne s’aime plus.``

Repost 0
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 15:04

Il y a 2 ou 3 ans, nous sommes allés au Zoo de Granby en plein hiver. En hiver, c'est un vrai mouroir ce zoo. On dirait que les girafes sont en phase terminale d'un cancer et que les éléphants vont à l'abattoir. En été, par contre c'est franchement beau. Il y a certains animaux qu'on sent à l'étroit mais c'est une belle sortie pour faire découvrir les animaux que Jo voit dans ses livres. C'est pas cadeau côté prix, ils nous voient arriver avec nos mioches et s'en frottent les mains d'avance mais comme dirait l'autre : "C'est le jeu ma pauvre Lucette" !

Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Zoo de Granby : première visite pour Jo
Repost 0
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 16:13

En 2013, ceux qui ont quitté le Québec sont allés en Ontario et en Alberta. Le déficit avec l'Alberta (-5076) est l'un des plus importants depuis le boom pétrolier de la fin des années 70.

Au net, le solde migratoire total reste en positif (+ 33 300 personnes) parce que le Québec accueille plus de personnes en provenance de l'étranger qu'il n'en perd. Par exemple, selon les données provisoires, la province a reçu 52 000 immigrants en 2013, alors que seulement 6100 Québécois ont quitté le Canada.

N'empêche, l'augmentation du déficit dans les migrations interprovinciales n'est pas sans conséquence. Elle freine la croissance de la population québécoise et accentue son vieillissement puisque le gros des migrants est âgé de moins de 40 ans.

Repost 0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 17:25

Article La presse :

La force de Montréal, aujourd'hui, n'est pas dans le grandiose, mais dans ses plus petites et plus simples composantes: la qualité de vie, l'hétérogénéité de ses quartiers, le dynamisme de ses artères commerciales, le soin apporté au design de ses commerces, la place faite aux vélos, la qualité de sa bouffe bon marché, la vitalité de ses marchés publics, le vivre ensemble, l'impressionnante créativité de ses résidants, la vigueur de sa scène culturelle, l'énergie de ses festivals, etc.

....

Voilà qui fait très «Montréal», comme ces murales qui ont vu le jour sur la «Main» ces dernières semaines, les sculptures de Mosaïcultures que l'on recycle aux quatre coins du centre-ville depuis une semaine, les camions de bouffe bariolés, la place des Festivals et ses terrasses, les Piknic Electronik, les pianos publics du Plateau, etc.

Il est d'ailleurs intéressant de noter qu'après avoir passé deux mois ici pour capter l'essence de Montréal, l'équipe du magazine allemand Flaneur n'a pas retenu le caractère «bling-bling» d'une grande artère commerciale dans sa dernière édition, dévoilée vendredi dernier, mais bien la beauté de la rue Bernard, l'intérêt de ses commerces et commerçants, la singularité de ses ruelles que David Homel qualifie d'«allées sournoises».

Il n'y a absolument rien de misérabiliste à le souligner et le reconnaître, bien au contraire: la force de Montréal est d'être une ville à échelle humaine qui ne se prend pas pour une autre, simple, belle et réservée à la fois, une ville qui se découvre dans ses menus détails plus que dans ses artifices, une ville qu'il faut regarder sous toutes ses coutures pour en cerner les mérites et qualités.

Repost 0
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 01:02
Fabergé au Musée des Beaux Arts de Montréal
Fabergé au Musée des Beaux Arts de Montréal
Fabergé au Musée des Beaux Arts de Montréal
Fabergé au Musée des Beaux Arts de Montréal
Fabergé au Musée des Beaux Arts de Montréal
Repost 0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 01:52

Le 1 er juillet, pendant que le Canada fête, le Québec déménage. En ce jour de fête pour tous les Canadiens, au Québec c'est souvent la date butoir pour de nombreux baux. C'est en effet en 1974 que l'assemblée nationale du Québec vote pour une nouvelle date d'échéance uniforme des baux résidentiels qui était autrefois le 1 er mai.

Chaque année, entre 200 000 et 250 000 Québécois changent de logement et de résidence en cette première journée du mois de juillet. Véritable sport national, les rues sont prises d'assaut par les camions de déménagement de toutes dimensions. Les trottoirs sont encombrés d'objets et de meubles laissés par leur propriétaire, la circulation est parfois au ralenti dans certaines rues ou secteurs, les livreurs de pizza et de tous les mets livrés sont débordés et en fin de journée, la bière coule à flots pour souligner la fin de ce grand effort national. Quel québécois n'a jamais déménagé un 1 er juillet !? Tout le monde a une histoire ou une anecdote à ce propos.

En fait, toute la période précédant et suivant le 1 er juillet est efferversante pour la relocatisation au Québec.

Pourquoi le 1 er juillet ? Parce que l'école est terminée, nous sommes à quelques jours des grandes vacances au Québec et qu'il s'agit d'un jour de congé pour tout le monde, moment donc idéal pour faire le transfert et s'installer sous un nouveau toit. Mais ne vous inquiétez pas, il est aussi possible de trouver un logement les autres jours de l'année. De nombreux baux débutent aussi en septembre et à d'autres moments de l'année.

Repost 0
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 20:16
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Premier Biodôme pour Jo l'Asticot
Repost 0
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 01:46
Joseph à la garderie donc SPA BALNEA
Joseph à la garderie donc SPA BALNEA
Joseph à la garderie donc SPA BALNEA
Joseph à la garderie donc SPA BALNEA
Repost 0
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 01:01
Quelquyes clichés dans le Vieux Montréal ce samedi
Quelquyes clichés dans le Vieux Montréal ce samedi
Quelquyes clichés dans le Vieux Montréal ce samedi
Quelquyes clichés dans le Vieux Montréal ce samedi
Quelquyes clichés dans le Vieux Montréal ce samedi
Quelquyes clichés dans le Vieux Montréal ce samedi
Quelquyes clichés dans le Vieux Montréal ce samedi
Quelquyes clichés dans le Vieux Montréal ce samedi
Quelquyes clichés dans le Vieux Montréal ce samedi
Repost 0
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 13:56

Désormais, les employeurs devront ainsi limiter à 10 % de leur effectif provenant de travailleurs étrangers à rémunération peu élevée. Les employeurs canadiens devront graduellement s'y conformer d'ici deux ans, soit au plus tard le 1er juillet 2015.

Dorénavant, il sera interdit aux employeurs de recourir à des travailleurs étrangers temporaires peu qualifiés dans les secteurs de l'hébergement, de la restauration et du commerce de détail dans les régions dont le taux de chômage est de plus de 6 %.

La durée du séjour au pays est désormais plus limitée. Un travailleur étranger temporaire à rémunération peu élevée pourra rester au Canada pour y travailler jusqu' à deux ans (auparavant 4 ans).

Les employeurs qui désirent recourir à des travailleurs temporaires étrangers devront payer trois fois plus cher. Dès maintenant, les frais à payer pour une demande d'étude d'impact sur le marché du travail (EIMT) passeront de 275 $ à 1000 $ par employés.

Le gouvernement s'attend à ce que ces mesures réduisent de moitié le nombre de travailleurs temporaires étrangers au pays, passant de 31 099 actuellement à 16 278 dans trois ans.

Repost 0