Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 01:16

Le camp des Six couleurs, le premier au Québec à offrir aux enfants transgenres de 7 à 15 ans un camp de vacances qui leur est spécifiquement dédié, verra le jour cet été.

Le camp s’adresse aussi aux enfants intersexes, c’est-à-dire dont le sexe est ambigü, à tous ceux qui ont une préférence d’activités ou de vêtements différents de ceux que la société attribue à leur genre biologique ainsi qu’à leurs frères et sœurs.

«C’est important pour un enfant transgenre de fréquenter des enfants comme lui, qui vivent les mêmes réalités. Ça les aide à ne pas se sentir seuls», estime Akiko Asano, mère d’un enfant transgenre et co-présidente d’Enfants Transgenres Canada.

En réalité, ces enfants qui s’identifient à un autre genre (féminin ou masculin) que celui qui leur est assigné à la naissance ne sont vraiment pas seuls. Il y en aurait au moins 250 au Québec, selon le Dr Shuvo Ghosh, directeur du Programme de variance du genre à l’Hôpital de Montréal pour enfants. «On a déjà une quinzaine d’inscription», a rapporté de son côté Sophie Labelle, coordonnatrice du camp des Six couleurs.

Malgré tout, les enfants transgenres sont encore marginalisés, autant dans leur milieu scolaire que dans les camps de vacances. D’où l’intérêt de mettre en place un tel camp. «Les camps réguliers ne sont pas adaptés aux enfants trans, a expliqué Mme Labelle. Ils peuvent être obligés d’aller dans un dortoir ou les toilettes pour filles alors qu’ils sont des garçons trans, par exemple.» À cela s’ajoute le stress d’être exclus par leurs camarades de camps ou de se dévoiler durant la baignade.

Partager cet article

Repost 0

commentaires